18 avr. 2019

Des vers de terre pour un avenir meilleur ?

Découvrez trois des projets avant-gardistes du pays en matière de durabilité qui seront présentés à l’Expo 2020

Parmi les nombreux sujets abordés dans le pavillon de l’Allemagne, les visiteurs pourront retrouver du béton photovoltaïque, des supraconducteurs et des vers de terre, chacun offrant un aperçu fascinant d’un avenir plus durable.

Une cérémonie d’inauguration dans le district Durabilité de l’Expo 2020 Dubai a accompagné le début des travaux de construction du campus de l’Allemagne. Dietmar Schmitz, commissaire général du pavillon de l’Allemagne, et son équipe ont ensuite présenté trois expositions qui impressionneront les visiteurs à partir du 20 octobre prochain.

Chaque initiative met en avant une innovation mise au point en Allemagne, comme ce projet qui a débuté par une série d’expériences improbables consistant à verser du jus de fruits sur du béton. À partir de là, l’équipe de l’Université de Kassel a mis au point un système permettant de transformer les composants du béton en mini-centrales électriques.

Cette nouvelle méthode de production d’énergie solaire repose sur des éléments disponibles dans le commerce et n’émet aucune émission toxique. Elle permet donc de créer une source d’énergie à faible coût offrant une multitude d’applications potentielles.

Les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur cette technologie dans le Future City Lab (Labo de la ville de demain) du pavillon, qui présentera également le seul supraconducteur au monde déjà intégré au réseau de distribution.

Le projet AmpaCity de la ville d’Essen s’appuie sur les travaux du physicien allemand Georg Bednorz, lauréat du prix Nobel, et permet le transport de gros volumes d’électricité pratiquement sans perte.

Un câble peut remplacer jusqu’à cinq lignes à haute tension traditionnelles et moins de sous-stations sont nécessaires, libérant ainsi de l’espace urbain et assurant un approvisionnement énergétique respectueux de l’environnement.

Le projet de recherche EcoWorm sera présenté dans le Biodiversity Lab (Labo de la biodiversité) du pavillon et traitera de la relation complexe entre les vers et l’environnement et de leur interdépendance.

Grâce à des chambres climatiques futuristes appelées « EcoUnits », les chercheurs espèrent trouver des réponses qui amélioreront notre compréhension de l’écosystème des sols et, par conséquent, nous permettront de mieux préserver notre planète.

Pour accompagner la cérémonie d’inauguration qui s’est déroulée hier, l’Allemagne a ouvert son site Internet dédié à l’Expo 2020. La conception du pavillon du pays s’inspirera d’un campus. À ce titre, les visiteurs s’inscriront pour participer à un voyage enrichissant à la découverte du développement durable et seront assistés par un compagnon numérique ultramoderne caché dans leur badge.

Découvrir le pavillon